Avocat pour les divorces et séparations à Douai près de Cuincy

La mission de votre avocat douaisien en cas de divorce

Votre avocat en droit de la famille à Douai exerce depuis plusieurs années en matière de divorce et de séparation (rupture de concubinage) et gère également les conséquences liées aux enfants et aux biens.

Avocat à votre écoute, Maître Éric Laforce est présent pour décider quel type de divorce est à choisir selon votre situation : par consentement mutuel, par demande acceptée, pour faute, par altération définitive du lien conjugal.

Les conséquences du divorce prises en charge par votre avocat de Douai

Sa mission ne s’arrête pas là, il sera également amené à réfléchir en amont et en aval à la façon de régler toutes les conséquences de votre divorce : patrimoine commun, liquidation du régime matrimonial.

La pension alimentaire, la contribution à l'entretien et à l'éducation des enfants

Le Juge aux affaires familiales à la demande de l'un des parents fixe la contribution qui doit être versée pour les enfants, en général par le parent qui n'a pas la résidence (la garde) des enfants.

Il le fait en fonction des ressources et des charges des parties.

L'obtention, la diminution, l'augmentation de la contribution à l'entretien et à l'éducation des enfants demandent une présentation minutieuse des éléments qui permettront au Juge aux affaires familiales de vous donner raison.

Si les besoins ou ressources de l’un des ex-époux changent, votre avocat en droit familial à Sin-le-Noble peut vous à faire une demande de modification de la pension alimentaire. Cette démarche respecte quelques conditions comme la constitution d’un dossier complet visant à justifier le fait nouveau.

La prestation compensatoire

Il peut également avoir à mettre en place une prestation compensatoire entre les époux. Cette indemnité est destinée à compenser une différence de niveau de vie liée au divorce (carrière mise de côté pour la vie de famille, un âge ou un état de santé ne permettant pas de reprendre un emploi). Comment la calcule-t-on ?

Pour évaluer la disparité entre les époux, c’est la durée du mariage qui est prise en compte dans en premier temps, le divorce doit donc être définitif. Sont ensuite pris en considération, entre autres :

  • L’âge ainsi que l’état de santé des époux
  • Le temps dédié (dans le passé ou dans le futur) à l’éducation des enfants
  • La situation professionnelle et les qualifications de chacun des époux
  • Leur situation respective en matière de pension de retraite
  • Leur patrimoine (capital et revenus)…

Contactez-moi

Consultez également :

Actualités
Voir toutes les actualités
c